segunda-feira, 18 de junho de 2018

on Jean-Daniel Pollet

* JOUR APRÈS JOUR : Hoje, às 18h30, na Cinemateca
''Jean-Daniel Pollet (1936-2004) é autor de uma muito singular obra, de marca poética e reflexiva sobre a duração como elemento cinematográfico. JOUR APRÈS JOUR é um filme póstumo, realizado por Jean-Paul Fargier a partir da ideia de montagem registada no papel por Pollet que concebeu o filme exclusivamente a partir de imagens fotográficas da sua casa, das estações do ano, de frutos e flores. Uma primeira exibição na Cinemateca, para ver às 18h30 no ciclo 24 IMAGENS – CINEMA E FOTOGRAFIA.'' 





* MÉDITERRANÉE: 
Restaurado / editado por La Traverse

« Enfin ! "Méditerranée" (version restaurée) et "Bassae" de #JeanDanielPollet de nouveau disponibles en dvd !
Livre-dvd co-édité avec Les éditions de l'Œil
Textes de Yannick Haenel, Dominique Painï et Philippe Sollers.
Parution juillet 2018 »


« Que savons-nous de la Grèce aujourd’hui… Que savons-nous de nous-mêmes, hormis que nous sommes nés là il y a des milliers d’années… Que savons-nous donc de cette minute superbe où quelques hommes se sont sentis solidaires de lui, solidaires de la lumière non pas envoyée par les dieux mais réfléchie par eux, solidaires du soleil, solidaires de la mer… De cet instant à la fois décisif et naturel, le film de Jean-Daniel Pollet nous livre sinon le trousseau complet, du moins les clés les plus importantes… Les plus fragiles aussi… Dans cette banale série d’images en 16 sur lesquelles souffle l’extraordinaire esprit du 70, à nous maintenant de savoir trouver l’espace que seul le cinéma sait transformer en temps perdu… Ou plutôt le contraire… Car voici des plans lisses et ronds abandonnés sur l’écran comme un galet sur le rivage… Puis, comme une vague, chaque collure vient y imprimer et effacer le mot souvenir, le mot bonheur, le mot femme, le mot ciel… La mort aussi puisque Pollet, plus courageux qu’Orphée, s’est retourné plusieurs fois sur cet Angel Face dans l’hôpital de je ne sais quel Damas… » Jean-Luc Godard, Cahiers du cinéma(fév. 1967)

Sem comentários:

Enviar um comentário